Projet de Parc Naturel Marin

Posté par gabrielitodv le 5 octobre 2011

C‘est l’Agence des Aires Marines Protégées qui publie la nouvelle suivante : l’enquête publique concernant le projet de Parc Naturel Marin est terminée. Elle a duré un mois, du 22 août au 22 septembre 2011. Qui s’en préoccupait en cette période de rentrée ? Le projet a été lancé voici environ deux ans et met un peu de temps à aboutir, semble-t-il. Il est vrai que c’est du lourd !

Il y a 117 communes concernées, réparties sur le sud vendéen, le nord girondin et l’ensemble du littoral charentais-maritime. Soit 700 kms de côtes, de l’embouchure du Payré en Vendée au Bec d’Ambès, sur l’estuaire de la Gironde, englobant par ailleurs les pertuis et les estuaires charentais. Du large aux estuaires, cela représente 6 500 km² d’espace marin.

Chenaux et claires à huîtres de l'Eguille-sur-Seudre, commune concernée par le projet (Cl. D. Michaud)6 grandes orientations de gestion définissent les enjeux de ce parc, sa personnalité et ses grandes finalités :

Améliorer et partager la connaissance scientifique des milieux marins et des espèces.
- Promouvoir et développer les activités de pêche professionnelle, côtière et estuarienne.
- Promouvoir et développer les activités maritimes portuaires, industrielles et de loisirs.
- Renforcer le lien Mer et Terre.
- Préserver et restaurer les milieux et les fonctionnalités écologiques.
- Diffuser, auprès du plus grand nombre, la passion de la mer et impliquer chacun dans sa préservation.

 Ce sont, à peu de choses près, les termes résumant cet énorme projet.

Nous ne nous risquerons pas à un jugement quelconque. Nous connaissons, par ouï-dire, les grognes déjà engendrées : d’un côté, certains pêcheurs professionnels (ou non) qui devront obéir à de nouvelles donnes ; de l’autre, des cultivateurs qui ont investi les terres de marais jusqu’au bord des routes dans un but de rentabilité et qui, désormais, devront compter eux aussi avec un nouveau devoir de réserve (après celui de Natura 2000), eu égard au fondement éminemment écologique du projet et à l’idée de protection des espaces naturels.

Ce qui nous promet, à n’en pas douter, quelques beaux affrontements verbaux, politiques, sur le terrain et dans l’ombre des bureaux ! Comme au bon vieux temps de la construction des autoroutes et des ponts !

Source d’information :
http://www.aires-marines.fr

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

 

ENVIRONNEMENT ET PROMOTION ... |
LA MAFFIA ETATIQUE |
2011tpe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LE NAVIRE DU GRAAL
| LABORATOIRE PROMAICOS
| EGEMCI (Entreprise Générale...